mercredi, juin 16, 2021

Au musée de la RAF

Que voilà un bel endroit : le musée de la Royal Air Force. Recommandé par un collègue, sinon j'aurais ignoré jusqu'à son existence, c'est un ancien terrain d'aviation au nord de Londres, doté de 6 hangars (en fait, plutôt 4) remplis de machines magnifiques. Des vieux Blériots jusqu'à l'Eurofighter en passant par les superstars de la deuxième guerre mondiale et les gigantesques bombardiers de la guerre froide, c'est hyper impressionant, et on est contents que ces formidables machines soient aujourd'hui reléguées dans les musées.

Mention spéciale pour le Mosquito que l'on peut voir dans l'album de Tintin Coke en Stock, piloté par Szut.

Covid oblige, il faut suivre un chemin balisé dans les hangars, et les plateformes qui permettent de jeter un coup d'oeil à l'intérieur des cockpits sont fermées. Mais cela reste un endroit exceptionel.

lundi, janvier 25, 2021

Yorkshire pudding

On continue dans le léger avec les Yorkshire puddings !

C'est en cherchant comment compléter des choux de Bruxelles et des pommes de terre au four que m'est venue l'idée de faire des Yorkshire puddings. Je n'en avais jamais fait auparavant, mais l'on m'avait dit que c´était facile. Et effectivement, ce n'est pas la mer à boire.

J'ai suivi la recette de la BBC. En terme d'ingrédients, c'est trivial, il faut de la farine, des oeufs et du lait. Pour la préparation, c'est un peu plus technique : il faut faire chauffer de l'huile dans le plat à muffins, dans le four, puis sortir le plat et verser un peu de pâte dans l'huile bouillante dans chacun des moules. On renvoie ça au four, et en 20 minutes, la magie opère et le bidule gonfle comme c'est pas permis.

Alors, c'est un peu grassouille, mais c'est délicieux.

jeudi, janvier 07, 2021

Bonne année et bonne épiphanie !

Janvier, c'est le mois de la galette. C'est pour ça que quand on me dit que le jour le plus déprimant de l'année est en Janvier, ça me semble vachement suspect. Encore un truc inventé dans un pays où ils ne connaissent pas la galette.

Après avoir expérimenté la galette maison il y a de cela quelques années, je me suis promis d'en acheter le moins possible et d'en faire le plus possible (bon, avec de la pâte feuileutée toute prête, quand même, il y a des défis que je ne suis pas encore tout à fait prêt à affronter), et je me régale.

Voici donc ma galette officielle de l'épiphanie, et c'était incroyablement bon. J'ai réitéré l'idée de mettre un carré de chocolat en guise de fève, ce qui permet d'éviter de prendre le risque de se casser les dents, mais également de ne pas avoir à rechercher quelque chose qui puisse faire office de fève. Je ne sais pas chez vous, mais chez moi, je n'ai pas de bout de céramique à mettre dans le gâteau. Après, paraît qu'on peut mettre une pièce de monnaie, mais il faut bien, très bien la nettoyer avant de la coller là dedans, hein ?

Alors, il s'agissait quand même de ma deuxième galette de la saison. J'en avait fait une pour le réveillon du nouvel an, avec des résultats un peu différents. En particulier, je n'avais pas trouvé de poudre d'amande, et j'avais donc réduit moi-même des amandes entières en poudre en les passant au mixeur. Et bah, c'est très bien, parce que l'on a la peau de l'amande, ce qui donne une couleur un peu rouge à la frangipane, et améliore probablement les qualités nutritionnelles. Mais l'autre différence, c'est que j'avais, pour étaler la pâte, utilisé un peu d'huile sur le plan de travail. Alors, ça s'étale très bien, sauf qu'ensuite, les deux pâtes légèrement huilées n'ont pas bien collé ensemble, et la frangipane s'est échappée pendant la cuisson. Ça a cuit, et, une fois découpé, cela nous a donné d'excellentes tuiles aux amandes, et il restait suffisamment de frangipane dans la galette. Maintenant, ce n'était pas le but, et pour la deuxième galette je n'ai utilisé ni huile ni farine, mais en applatissant la pâte sur du papier cuisson, tout s'est bien passé. Et ensuite, avec un peu d'eau disposée tout autour sur la pâte, j'ai pu tout bien coller et rien ne s'est échappé.

Donc bonne année à tous, et mangez de la galette !

dimanche, novembre 15, 2020

Double raisin

Dans la veine des moutons à 5 pattes et autres phénomènes de foire, voici mon double raisin, trouvé dans notre boite de légumes et de fruits hebdomadaire. À la forme évocatrice et à la couleur chamarée, il ne s'en laissait pas remonter au goût.

Hein? Nan?

Merci Twitter!

lundi, septembre 14, 2020

Crumble aux mûres de la Tamise

Savez-vous que les bords de la Tamise regorgent de mûres ? L'on trouve facilement en se balladant de grands buissons de ronces, lesquels, à la bonne saison, regorgent de petites douceurs. Parfois, l'on voit des endroits où les mûres semblent déjà avoir été cueillies, mais trop souvent, ce sont des grappes entières de mûres en train de pourrir sur pied que l'on découvre. Quel dommage, autant se dépêcher de les cueillir et de les manger ! Parfois, cependant, elles sont encore bien rouges, comme sur la photo (sauf celle sur la droite, là, qui se planque derrière la feuille, on la veut !), et l'on se promet de revenir la semaine suivante une fois que le soleil aura fait son oeuvre.

J'aime bien manger la mûre que je viens de cueillir, mais je trouve que le goût se gâte vite. Dès le retour à la maison, c'est déjà moins bon, et après un passage au réfrigérateur, c'est franchement moyen. Heureusement, le moyen sûr de sublimer la mûre, c'est le crumble. Même après 3 ou 4 jours de frigo, une fois dans le gâteau, avec quelques pommes pour faire bonne mesure, c'est un vrai délice. Je fais pour le moment au plus simple avec cette recette, mais il doit y avoir moyen de faire encore mieux, avec du sucre roux, par exemple.

Alors, à servir, l'esthétique souffre un peu. Ce n'est pas pour rien que les restos servent les crumbles en portions individuelles. Mais qu'est-ce que c'est bon !

vendredi, août 21, 2020

Un peu de pâtisserie

Et on refait de la brioche ! Ça faisait longtemps. C'est une recette plutôt simple, d'une brioche légère qui s'apparente plutôt à du pain au lait, et c'est rudement bon. Faire de la brioche, c'est bien, mais faire de la brioche en forme de crocodile, c'est mieux !

Alors, il était plutôt joli avant la dernière levée, mais la brioche, ça monte très, très bien, et le croco a rapidement pris de l'embonpoint. Après cuisson, voyez donc le monstre !
Question goût, c'était super. Un vrai goût de brioche, pas non plus suintant de beurre. À recomencer !

samedi, juin 20, 2020

Un pot pour les plantes

Voilà des as du marketing. En 5 secondes de pub Youtube obligatoire, ils m'avaient convaincu de regarder jusqu'à la fin, et à la fin, ils m'avaient convaincu de les soutenir dans leur Kickstarter. De quoi s'agit-il ? D'un pot de fleurs !

Plus exactement, d'un pot en céramique adapté à la culture hydroponique (ça fait nettement plus classe, tout d'un coup). L'idée est de remplir d'eau le récipient en céramique, et de laisser l'eau traverser les parois pour y faire pousser les plantes qui s'y accrochent. Non seulement c'est super joli, mais en plus c'est censé être facile à utiliser puisqu'il n'y a pas de risque de donner trop ou trop peu d'eau: on s'assure que le pot est suffisamment rempli, et les parois se chargent de délivrer la bonne quantité à la plante.

La vidéo et les photos sont impressionnantes, maintenant reste à savoir si ça va faire pareil chez nous ! Réponse à l'automne, quand (si ?) le bidule arrive !