jeudi, mai 22, 2008

Delanoë fait son coming-out libéral

Je lui aurais pourtant dit que c'était une mauvaise idée! J'imagine qu'il a dû peser le pour et le contre, mais se dire libéral en France, c'est risqué. Il a beau expliquer qu'il s'agit de l'autre sens du mot libéral, que libéral ne veut pas dire capitaliste, on l'écoute peu, et les remarques acerbes (et croates? :) ) volent bas dans Libé et Rue 89(je linke sur Rue 89 et pas sur Libé parce que chez ces derniers, autant que je sache, les articles sont supprimés après un certain temps).

A mon humble avis, il vient de fusiller ses chances pour la tête du PS et pour 2012, mais bon, il sait probablement ce qu'il fait.

Fondamentalement, le voir face à Sarkozy aux prochaines présidentielles ne me déplairait pas. J'aime bien la logique libérale, et j'ai de plus beaucoup de mal à voir ce que proposent les anti-libéraux et les alter-mondialistes. J'ai d'ailleurs la forte intention de me pencher sur le cas Besancenot un de ces quatre, et de voir un peu quelles sont ses idées. Et on essaiera d'éviter de gloser sur sa famille plus que BCBG (Argh, je viens de le faire!).

1 commentaire:

julien a dit…

D'un autre cote, les LibDem d'ici, liberaux au sens qui ne veut pas dire capitaliste, ils ne proposent pas grand chose ...